- U statutu di cuufficialità di a lingua corsa hè statu adupratu da l'Assemblea di Corsica ! -
Marti u 30 di Sittembre 2014     Imprimer cette page

ALE

L’ALE

L’UPC, héritière de l’ARC était déjà membre fondateur de l’Alliance Libre Européenne, dont les premiers pas politiques ont été faits à Bastia, en 1979. L’ALE est aujourd’hui l’un des huit partis politiques reconnus par l’Union européenne. Le PNC a pris fort logiquement la suite de cet intense travail politique d’action internationale qui permet d’ouvrir des portes politiques. Ainsi, c’est sous l’égide de l’ALE que Jean-Christophe Angelini et François Alfonsi ont rencontré à Bruxelles, le président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, le 6 juin 2005.


L’ALE compte 44 partis nationalistes européens et lutte pour la reconnaissance et les droits des nations sans États, notamment leur droit à l’autodétermination. Elle compte 7 eurodéputés au parlement européen : Ian Hudghton et Alyn Smith, du Scottish National Party (Écosse), Jill Evans du Plaid Cymru (Pays de Galles), Junqueras Oriol d’Esquerra Republicana de Catalunya, Tatjana Zdhanoka, d’une minorité lettone et François Alfonsi, eurodéputé de la Corse et de la Fédération Régions & Peuples Solidaires.
Alliée aux Verts européens, l’ALE constitue avec eux le 4ème groupe du parlement européens avec 55 députés. L’ALE conduit une action importante sur le plan des droits de l’homme, des droits des peuples et des nations sans État, mais aussi de la préservation de l’environnement ou de la lutte contre la pauvreté dans le monde.
Le PNC adhère au Centre Maurits Coppieters, Fondation de l'ALE, par le biais d'Arritti. Une délégation du PNC participe chaque année à l’AG de l’ALE et le PNC siège au bureau, dans lequel François Alfonsi exerce le rôle de trésorier.

>>> Lien : www.e-f-a.org
>>> www.greens-efa.org
>>> U Manifeste di l’ALE – Août 1979

ALE

L’UPC era già sociu fundatore di l’Alleanza Lìbera Aurupea ch’hà fattu i so primi passi in Bastia, in u 1979. Oghje, l’ALE hè unu di l’ottu partiti ricunisciuti da l’Unione Aurupea. U PNC ha pigliatu a sèguita di stu travagliu pulìticu impurtante d’azzione internaziunale chì ci apre porte pulìtiche. Cusì ghjè cù l’aiutu di l’ALE chì Ghjuvan’Cristòfanu Angelini è Francescu Alfonsi anu scontru u presidente di a Cumissione Aurupea, José Manuel Barroso in Bruxelles u 6 di ghjugnu 2005.
L’ALE conta 44 partiti naziunalisti è lotta pè a ricuniscenza è i diritti di e nazioni sensa Statu, frà i quali u dirittu à l’autudeterminazione. Conta dinù 7 aurudeputati à u parlamentu aurupeu : Ian Hudghton et Alyn Smith, di u Scottish National Party (Scozza), Jill Evans di u Plaid Cymru (Paese Gallese), Junqueras Oriol d’Esquerra Republicana de Catalunya, Tatjana Zdhanoka, di una minurità lettone è Francescu Alfonsi, deputatu di a Corsica è di a Federazione Regioni è Pòpuli Sulidarii.
Cù Les Verts aurupei, l’ALE forma u quartu gruppu di u parlamentu aurupeu cù 55 deputati.
L’ALE lotta pè i diritti di l’Omu, i diritti di i pòpuli è di e nazioni senza Statu, ma dinù pè a priservazione di u circondu è contr’à a puvertà in u mondu.
U PNC, cù Arritti, hè sociu di u Centru Maurits Coppieters, Fundazione di l'ALE. Tutti l’anni, partecipeghja à l’assemblea generale di l’ALE. Francescu Alfonsi n'hè u tesurieru, è dunque membre di u so scagnu esecutivu.
>>> Leame : www.e-f-a.org
>>> www.greens-efa.org
>>> U Manifeste di l’ALE – Août 1979